Wednesday, October 5, 2022
Accueil CultureAfrique Hôtellerie et Restauration : Le Cameroun, premier pays d’Afrique subsaharienne à rejoindre le prestigieux Institut Paul Bocuse

Hôtellerie et Restauration : Le Cameroun, premier pays d’Afrique subsaharienne à rejoindre le prestigieux Institut Paul Bocuse

L’établissement d’enseignement supérieur dénommé « Institut Supérieur de Gestion et d’Hôtellerie-KGS » basé à Douala, a été admis dans le sein des saints au terme d’un audit réalisé en toute fin du mois de Mai.

Par panorama
0 commentaire

Avec Pierre Arnaud Ntchapda, Correspondance particulière

« L’Alliance de l’Institut Paul Bocuse pose le premier pied en Afrique grâce à l’ISGH-KGS. Et ce n’est que le début de notre présence ici. Parce que nous croyons très fortement au potentiel touristique de la région et de la sous-région en particulier. Aussi de toutes les fusions culinaires que nous pourrions faire entre l’Europe et l’Afrique ». Au sortir de l’audit qu’il a coordonné durant deux jours à la fin du mois de Mai dernier, Olivier Rejany, le directeur du service admissions, recrutement, développement international de l’Institut Paul Bocuse est plutôt fier de la nouvelle recrue de son académie. Il est convaincu de tenir là le parfait ambassadeur de cette institution classée parmi les leaders mondiaux en matière de formation à la restauration et l’hôtellerie. Il parle d’ « un audit très positif » au sein de cet établissement « sérieux, pertinent et plein d’avenir » mis en relation avec sa structure par l’ambassade de France au Cameroun et Campus France.

L’ISGH-KGS (Institut Supérieur de Gestion et d’hôtellerie-Kella Gamo Sidonie) devient ainsi le tout premier établissement d’enseignement supérieur d’Afrique au Sud du Sahara à intégrer l’Alliance de l’Institut Paul Bocuse (IPB). Une admission obtenue au prix d’importants efforts. « Cela fait 8 mois que l’Institut Paul Bocuse nous a sollicités. Mon équipe et moi avons travaillé d’arrache-pied selon les dispositions, les normes et les cahiers de charges de cet institut. La collaboration a été très bonne. Nous avons mené à bien toutes les recommandations et respecté notre cahier de charges. Après deux jours d’audit intense, nous pouvons nous estimer heureux d’être le premier institut en Afrique à représenter l’Institut Paul Bocuse », rappelle la promotrice de l’ISGH-KGS, la Camerounaise Sidonie Kella Gamo épouse Seudieu. Son centre de formation devra mériter la confiance et les espoirs ainsi placés en lui.

« La qualité est très contraignante. Il faut tout faire pour la maintenir. Cela suppose beaucoup de choses du point de vue infrastructurel, des programmes de formation, de l’employabilité des gens qui vont être formés à ISGH-KGS », avertit le Professeur Innocent Fasse, l’universitaire consultant en mobilité académique qui à travers son cabinet EducAssist a servi de courroie de transmission entre l’ISGH-KGS et l’Alliance Institut Paul Bocuse. Désormais les yeux et les oreilles du cabinet Institut Paul Bocuse, il va accompagner et aider dans ses actions en vu du maintien du label qu’il vient de décrocher. « On est sûrs qu’ils vont tenir parce qu’ils ont décroché ce que beaucoup cherchent et n’arrivent pas à obtenir », prévoit l’enseignant de l’université de Douala.

ISGH-KGS, l’habitude des partenariats prestigieux

Sidonie Seudieu, promotrice l’ISGH-KGS (au milieu) en compagnie de ses nouveaux partenaires

L’ISGH-KGS va recevoir beaucoup d’appuis pédagogiques et un accompagnement qui va le mettre au niveau des membres de l’Institut International Paul Bocuse. La formation de ses étudiants elle aussi sera arrimée au niveau international. Les Camerounais formés ici iront terminer leurs études à l’Institut Paul Bocuse dont la formation est, indique-t-on, « une référence mondiale ». Sidonie Sidieu annonce la couleur de ce que sera cette nouvelle collaboration: « nous allons tout faire pour être à la hauteur sur les 20 années à venir et pourquoi pas sur un siècle ? »

L’ISGH-KGS n’en est pas à son premier partenariat avec une structure de formation internationale réputée. Elle a noué en 2020 un partenariat avec l’Ecole Hôtelière Saint Quentin En Yvelines .Académie de Versailles, citée parmi les toutes meilleures dans son domaine, Celle-ci a recruté en 2021 chez son partenaire plusieurs jeunes camerounais pour une formation de deux ans dans son campus à Paris.

L’Institut Paul Bocuse accueille 1400 étudiants de 72 nationalités, répartis aujourd’hui sur 10 campus internationaux. Son enseignement est basé sur une pédagogie innovante et expérientielle, centrée sur le management de projets, la révélation des talents, l’esprit entrepreneurial et la créativité. Il est membre de la Conférence des Formations d’Excellence du Tourisme (CFET) et de AACSB et EFMD, organismes internationaux d’accréditation des écoles de management. Elle est aussi la seule école hôtelière membre du réseau Hotel Schools of Distinction. « Depuis 30 ans, notre vocation est de partager notre expertise et notre savoir-faire à l’international. Nous accompagnons ainsi de nombreux pays dans leurs projets de développement, à la demande d’institutions publiques et privées. Notre stratégie de rayonnement international s’appuie sur un hub éducatif créé avec les meilleures écoles et universités dans le monde et notre réseau de plusieurs milliers de diplômés présents dans plus de 80 pays », peut-on lire sur le site Internet de cette institution.

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous disposons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

 

 

  

NOUS CONTACTER

revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie