Wednesday, October 5, 2022
Accueil EconomieAfrique Cameroun > Scandale de Glencore: Charles Metouck s’incruste

Cameroun > Scandale de Glencore: Charles Metouck s’incruste

Dans scénario fort de révélations, pots-de vin ,corruption et de rebondissements désormais, depuis la prison centrale de Yaoundé-Kondengui où il est incarceré depuis 2013,Charles Metouck ancien Directeur Général de la Sonara se dédouane.

Par panorama
0 commentaire

Par Pierre Laverdure OMBANG

A travers une ”Mise au point” relayer a travers les réseaux sociaux , que l’ex -directeur général de la sonara veut faire entendre sa part de verité autour de ce qu’il considère comme une ”nouvelle cabale” contre et sa famille.
L’ex-directeur assure n’avoir jamais signé un quelconque contrat avec la société Glencore tout au long de son séjour à la tête de la Sonara.

Il faut rappeler que le 24 mai 2022, le Financial Times de Londres rapportais que Glencore plaidera coupable de plusieurs chefs d’accusation de corruption et de manipulation du marché et paiera des amendes allant jusqu’à 934 162 500 000 FCFA. Après que des enquêtes Américaines, Britanniques et Brésiliennes aient misent à jour la corruption de l’un des plus grands négociants de matières premières au monde et citant parois les pays concerné par ce gigantesque réseau mafieux de corruption le Cameroun à travers la société nationale de raffinage(Sonara).

Depuis la prison centrale de Yaoundé-Kondengui ,Charles Metouck semble vouloir se dédouaner de ce qui s’apparente désormais comme la plus grosse affaire de corruption et de pot de vin qui accuse des hauts responsables de la société nationale de raffinage et la société Glencore et jamais vécue au Cameroun.

« Je n’ai jamais signé un quelconque contrat avec la société GLENCORE »
Fait lire dans sa déclaration le prisonnier de kondengui. Arguant que cette sortie tient du fait que depuis quelques jours, sa famille serait la cible des accusations véhiculées sur les réseaux sociaux au sujet de son implication supposée dans les actes de corruption récemment avoués devant la justice américaine par la société Glencore au profit notamment des «fonctionnaires» en service à la Sonara. Pour Charles Metouck , ” cette campagne malveillante intervient alors que j’attends stoïquement depuis quasiment trois ans de suspension, dans un état de santé fragile, la reprise de mon procès devant le Tribunal Criminel Spécial (TCS).”

Une nouvelle cabale pour le pensionnaire de la prison centrale kondengui à Yaoundé qui viendrait ”ternir une fois de plus les nobles efforts fournis pendant plus de dix ans à la direction générale de la Sonara au point d’en faire l’une des entreprises les plus performantes du Cameroun en termes de production, de sécurité et de résultats d’exploitation avec un chiffre d’affaires de plus de 1000 milliards de francs au cours de l’exercice 2009”.

Pour se dédouaner clairement , Charles Metouck reprécise et tient à faire les mises au point ci-après :
”- Je n’ai jamais signé un quelconque contrat avec la société GLENCORE tout au long de mon séjour à la tête de la SONARA et il n’y a jamais eu, du reste, de signature de contrat permanent avec un quelconque fournisseur de brut ou acheteur de produits pétroliers. Comme pour l’ensemble des fournisseurs de l’entreprise, des consultations étaient organisées à travers une commission interne dont l’avis était préalable à la signature de tout contrat d’achat ou de vente. Ces contrats, je l’espère, sont bien archivés à la SONARA.

  • Le projet « SONARA 2010 », évoqué comme objectif à atteindre dans une correspondance récente (22 avril 2022) de la présidence de la République relative à la réhabilitation et à la restructuration de l’entreprise, porte mon empreinte. Initié en 2004 après accord de la très haute hiérarchie, la réalisation de la 1ère phase de ce projet était estimée à plus de 75% en février 2013, quand je quitte la SONARA, avec l’ensemble du matériel livré à Limbe et la totalité du financement disponible en banque.” Profitant ainsi de l’occasion pour rappeler qu’il a déjà été condamné à deux reprises depuis son départ de la Sonara , d’abord par le Tribunal de Grande Instance du FAKO et ensuite par le Tribunal Criminel Spécial ( Tcs).
    ” Mais, je n’ai jamais été pris à défaut dans ces procédures judiciaires pour des actes de corruption ou de détournement des deniers publics. Les actes de gestion qui m’ont jusqu’ici été reprochés n’ont en aucun cas été pris au détriment des caisses de la Sonara ou même dans le sens de mon enrichissement personnel.” veut -il rassurer comme pour se rassurer, ajoutant qu’au contraire , neuf ans après sa condamnation à 9,5 ans de prison à Buéa, il attends toujours que son recours devant la Cour d’Appel du Sud-Ouest soit enrôlé…

” Tout comme j’attends aussi que soit relancé l’examen de mon deuxième procès devant le TCS. Démarrée en octobre 2015, cette procédure pénale est bloquée depuis août 2019 par un recours abusif du parquet à la Cour suprême au sujet de l’état de santé de l’un de mes coaccusés, M. John Ebong Ngole , ancien président du Conseil d’Administration de la Sonara, malheureusement décédé en septembre 2020.” 

En rappel , le Financial Times de Londres révélait il y’a quelques jours, le fait qu’une société étrangère va plaider coupable à des accusations de pots-de-vin et de corruption. Des enquêtes lancées par le Département de la Justice américain contre Glencore, une société multinationale anglo-suisse de négoce de matières premières et d’exploitation minière dont le siège est à Baar, en Suisse. Une enquête de grande envergure ouverte, où est demandé à cette société de produire les documents relatifs à sa conformité avec les lois nationales sur le blanchiment d’argent et la loi sur les pratiques de corruption à l’étranger, à savoir, le Nigeria, la République démocratique du Congo et le Venezuela.

En effet une aubaine pour les politiques camerounais de l’opposition,d’exiger pour le Cameroun en urgence l’ouverture d’une enquête judiciaire nationale sur ces faits graves avérés contre la société Glencore , les agents de la Snh, de la Sonara et toutes les personnalités publiques et privées concernées par cette affaire.

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous disposons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

 

 

  

NOUS CONTACTER

revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie