Wednesday, October 5, 2022
Accueil PolitiqueAfrique Cameroun > Garoua 1er: Mehiri, le Sous-préfet impose un chef à la population.

Cameroun > Garoua 1er: Mehiri, le Sous-préfet impose un chef à la population.

Le chef de terre Ismailou Adama a procédé à la désignation du chef du quartier Mehiri dans l'arrondissement de Garoua 1er ce samedi 4 juin 2022 . L’autorité administrative à choisit d'en imposer un au grand désarroi des populations qui crient au scandale et à la corruption . Il faut craindre des troubles à l’ordre public.

Par panorama
0 commentaire

Par Armand Soussia

Un scandale qui frise l’insulte pour les populations du quartier Mehiri dont les notables désignés n’ont pas pu voter le nouveau chef. La raison , Ismailou Adama le sous-préfet a choisit de leur imposer un chef impopulaire et non resident. Pourtant , le Sous- Préfet est chargé dans un arrondissement de garantir le maintien de l’ordre et la cohésion sociale tout en recherchant avec ses partenaires locaux le consensus adapté à chaque situation.

Ce n’est visiblement pas ce à quoi s’affaire le sous-préfet de
l’arrondissement de Garoua 1er dans le département de la benoué dans la région du nord. Ismaïlou Adama , est en passe d’entrer dans l’histoire comme le premier sous-préfet dans cet arrondissement qui veut imposer aux populations du quartier Mehiri , un chef non résident et impopulaire et inconnu illégitime et illégal aux yeux de ceux dont il aura la charge d’administrer.

Cette actualité fait des gorges chaudes dans la ville de Garoua, où le populations entendent à travers une pétition et des manifestations annoncées monter au créneau pour porter la voix devant qui de droit. Il faut dire que au départ , rien ne laissait présager sur le plan machiavélique conçu et réalisé par le sous-préfet de Garoua 1er à l’occasion de la désignation du chef du quartier Mehiri, orphelin de son chef décédé il y’a deux ans. Alors que les populations s’étaient massées pour vivre par le choix démocratique et la désignation du chef par voie électoral , Ismailou Adama va décider décider autrement par la dictature au détriment du véritable collège électoral formé régulièrement de 5 notables dont korom Ali kriso , Bakary Justin (décédé donc il reste 5),Lady Ouaka , Tourou jean Claude , Ndjidda Tamaka, Arouna Oumarou pour la désignation du nouveau chef. Que ne va pas être leur surprise ?

«Instrumentalisation»

Le stratagème est digne des films Nollywoodien. Le sous préfet aura pourtant bien commencé avec le lancement d’un communiqué il y’a un an pour l’élection d’un nouveau Djaouro( chef) . Un communiqué à la suite du quel il a reçu et validé 6 candidatures. La chefferie comptant elle aussi 6 notables( un décédé) à même d’élire le nouveau chef . Sauf que à moins de 24 heures des élections le sous-préfet va choisir unilatéralement d’ajouter 13 autres personnes dans le collège électoral. Sacrilège !

Au moment de passer au vote ,Ismaila Adama choisit de se concerter avec les membres désignés par lui du collège électoral ajouté aux 5 autres déjà en place dans une salle attenante. Une fois dans la salle avec les membres du collège électoral et autres candidats , il en ressortira quelques 20 minutes après et présentera un des candidats subtilement choisit par lui même , comme étant le nouveau chef ( Djaouro) du quartier Mehiri.

6 candidats au départ , 5 vont se présenter , le sous -prefet ayant pris sur lui d’ en éliminer les 4 autres candidats sans motif et plus que tout , selon nos sources à l’intérieur , les notables désignés une fois à l’intérieur n’ont pas votés. Le choix leur étant visiblement fait par Ismailou Adama qui va donc imposer candidat impopulaire,et en plus non résident du quartier Mehiri comme chef.

Impensable pour les populations, surprise qu’au 21e siècle, on soit encore à imposer un chef à la population. Au regard de tout ce qui précède, aux dernieres nouvelles une pétition est entrain d’être signé par les populations de Mehiri et qui entendent la transmettre vers qui de droit pour ce qu’elle soupconnent d’être une mascarade sous fond d’intimidation et de manipulation à laquelle elles s’opposeront par tous les moyens légaux nécessaires et même obscures.

Accusé d’avoir imposer à la tête de chefferie du quartier Mehiri un des candidats , le Sous-préfet ne va pas s’arrêter là. Allant même jusqu’à vouloir en imposer un autre commis par lui à la tête de la chefferie du quartier Ouro- hourso le même jour. Malheureusement pour lui la bas cette mascarade ne passera pas. Les populations vont s’interposer avec véhémence et les opérations stoppées net ! Il faut dire que Isamaila Adama ne mesure pas encore le risque fort qu’il y a à affronter une population comme celle de Mehiri et Ouro-Ourso en furie.

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous disposons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

 

 

  

NOUS CONTACTER

revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie